Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : auteur-compositeur-traducteur nicole snitselaar
  • auteur-compositeur-traducteur nicole snitselaar
  • : Educatrice de jeunes enfants, directrice de Halte garderie, maman de 5 enfants dont des triplés, auteur compositeur de comptines et chansons pour enfants... il n'y avait qu'un pas à faire : écrire des livres !
  • Contact

Petites Infos

Rechercher

Mes Créations

Mes Livres (auteur)

     Le chat qui avala un dinosaure

                                                                                       Éditeur : Crapaud Sucre                                                                                           

 

Camélion
Éditeur : Balivernes

 

Le monde de Dory : viens nager avec moi
Éditeur :Pi-Kids

A tes souhaits Petite Vache
Éditeur : Balivernes

Petites histoires de notre (grande) Histoire-La Préhistoire
Éditeur : Bilboquet

Panique chez les Suricates

Éditeur : Balivernes

Petites histoires de notre (grande) Histoire-Les Gaulois

Éditeur : Bilboquet

Petit Renard se perd
Editions 400 coups

Un Petit Cochon dans la salle de Bain
Editions Nord-Avril

Babouchka et le secret des herbes sauvages

Editions Alphabook

Attention, je croc (ou la guerre des crottes)

Éditeur : Bilboquet

Petites histoires de notre (grande) Histoire-Le Moyen-Age

Éditeur : Bilboquet

Gros tics et p'tites Manies-Animaux d'Europe

Éditeur : Bilboquet

Gros tics et p'tites Manies-Animaux de la Ferme

Éditeur : Bilboquet

Gros tics et p'tites Manies-Animaux d'Afrique

Éditeur : Bilboquet

Jour de grève chez les Marmottes

Éditeur : Balivernes

Les chaussettes de Miss Abeille

Editions Nord-Avril

Histoires de Fées et de Princesses

Editions Hemma

Pêcheurs de brouillard

Editions Samsara

Maman sait tout faire… ou presque

Editions Frimousse

Joakima, Petit indien (collectif)

Mic-Mac Editions

The day honey ran out

Editions

Quand tu seras grand…

Editions Pippa

Et si on allait au cirque ?

Editions Mic-Mac

L'inspecteur Moustache-le voleur de légumes

Hiku (anglais)

Top-That publisher

Little Grey Donkey (anglais)

Top-That publisher

Poki

Editions Limonade

Les Ailes d'Ursule (collectif)

Mic-Mac Editions

C'est la fête (numérique)

Rébellion sur le chantier

Editions Nord-Avril

Elle et le cadeau de l'arbre
Editions 400 coups

Cache-Cachalot

Editions Epsilon

La girafe de mer

Editions NEI

Vache Chocolat

Editions Petits-Bérets

Mamie-Mélo

Editions Petits Bérets

C'est loin Ailleurs

Editions Auzou

101 moutons au chomage

Éditeur : Balivernes

Des Couleurs pour demain

Editions Gecko

Bê-Mouton

Editions Pas de l'échelle

Crokodou

Editions Pas de l'échelle

Petit Pingouin

Editions Pas de l'échelle

Magie à l'hôpital

Kamishibaï

Petit Pingouin

Bê-mouton

Pêcheurs de brouillard

Mes créations Musicales

Avec ton corps-Éditions Nathan

Petit Comme moi-Éditions Auvidis

Chansons et Comptines de Grande-Bretagne-Anglais-Français-Éditions Auvidis

Chansons pour nos tout-petits-Éditions Naive

Petit oiseau d'or-Nathan

 

18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 17:33
Une petite histoire vraie, appropriée pour les jours de grève!! (et pour vous détendre!)
Voici une toute première version (de juin 2005) avant que je ne l'allège, la transforme, la remodèle la réécrive dix fois, pour tenter de plaire à un éditeur qui montrait un certain intérêt...
Parfois je trouve que l'on perd l'essence même du texte...Donc je retourne à ma première version pour le partager avec vous...(il y a juste l'âge des enfants qui est inventé!!)


Naufragés des transports !

Hier soir, papa qui devait rentrer de Paris par le train, a téléphoné à maman :
- Impossible de revenir jusqu’à Conflans, peux-tu venir me chercher à la gare d’Achères ?
- Pas de problème, répond maman, nous partons de suite et devrions être là d’ici dix petites minutes !
En fait nous étions déjà assis autour de la table… Maman a décidé de laisser les trois plus grands à la maison et elle nous a embarqué, Plume et moi dans la voiture.
Plume c’est le bébé de la famille, le plus petit le plus léger, d’ou son nom !
Maman nous a attaché chacun dans son siège :
- La sécurité avant toute chose ! dit-elle, c’est une de ses devises !
Et nous voilà parti.
Très vite maman s’est rendu compte que la route nationale était vraiment chargée. Elle déteste les embouteillages et aime trouver des chemins sans personne ou presque !
Mais aujourd’hui, pas de chance, il n’y a qu’un moyen d’atteindre cette gare…      Et des centaines d’automobilistes semblent vouloir s’y rendre aussi !
- Incroyable, on n’avance pas ! grommèle maman, qui déteste les embouteillages !
- Je ne comprends pas ce qui se passe ! Et voilà ! Il y en a qui nous dépassent par la droite ! C’est pourtant interdit ! Je ne peux pas y croire ! Voilà qu’il y en a qui passent par la station-service... ils ne font pas le plein de carburants, mais trouvent un autre moyen pour gagner quelques places et se retrouver devant nous ! 
Plume suce son pouce et joue avec son Doudou, moi j’écoute maman, je ne comprends pas tout, mais c’est clair qu’elle s’énerve toute seule ! Je regarde les voitures… Des bleus, une jaune, des noirs… Je me pose plein de questions !
- Maman, est-ce que l’on a quelque chose à manger dans la voiture ?
- Non ! 
OH ! Donc on risque de mourir de faim si on reste coincé ici ! Dire que dans mon assiette sur la table de la salle à manger, j’ai abandonné mes spaghettis bolognaises !
- Est-ce que l’on a quelque chose à boire ?
- Oui ! Il y a une bouteille d’eau sous ton siège !
Bon, c’est déjà ça… Mais si je bois, je vais avoir envie de faire pipi, et si j’ai envie de faire pipi … On fait comment quand on ne peut pas sortir de la voiture ?
Et puis on n’a pas de pyjamas, aucune couverture… comment va-t-on faire si on doit dormir ici ? Soudain mon cœur se met à battre plus fort : et sans mon doudou à moi, je fais comment pour dormir ? C’est vraie que maman me trouve un peu grande pour ça, mais j’y tiens plus que tout ! Je le pose juste sur mon oreiller, tout près de ma tête !
Nous voici sur le pont qui enjambe la Seine… Je vois l’église de notre ville et des péniches soigneusement rangées le long des quais.

Très lentement nous traversons la Seine et apercevons au loin dans la plaine le bouchon qui part sur la droite et serpente jusqu’à la gare. Par contre devant nous, la route est totalement vide !
- Allé ! zou ! Nous allons plus loin prendre par la forêt et revenir sur la gare différemment ! s’exclame maman soudain ragaillardie.
On roule sur la route et bientôt nous pouvons nous engager dans forêt !

On voit des hommes, des femmes, qui marchent sur le bord de la route, leur mallette au bout du bras. Plus loin il y a tout un groupe de personnes rassemblées à un carrefour, comme sur une île déserte, attendant que l’on vienne leur  porter secours… Ou plutôt que quelqu’un vienne les chercher !
C’est étrange comme situation !
Ouf, nous on roule ! Je respire mieux ! Je craignais vraiment qu’en avançant si lentement on risquait d’y passer la nuit !

Nous arrivons enfin à la gare. Maman se sent perdue, il y a des bus des voitures partout... c’est noir de monde, une foule immense a envahi tout l’espace devant la gare. Maman arrive à faufiler la voiture et arrête le moteur !
- Comment allons nous retrouver papa au milieu de cette horde ? c’est une mission impossible ! s’interroge-t-elle à voix haute.
Nous regardons attentivement, on essaye de repérer papa, il a y des personnes de tout âge qui attendent, qui font les cent pas, le portable à l’oreille !
Des bus se remplissent et partent chargés de personnes coincées les unes contre les autres.
Soudain nous apercevons papa au loin, il revient du bord de l’autre route, il pensait que nous allions arriver par là-bas !
Maman est vraiment soulagée, oh, mais soudain je voudrais devenir invisible ! Voilà que maman crie par la fenêtre ouverte de la voiture, les deux mains en porte-voix :
- Qui veut aller à Conflans ? Qui veut aller à Conflans ?
Les personnes rient et répondent :
- Non merci, Madame ! Vous êtes gentille !
 Moi j’ai envie de disparaître sous terre ! J’ai honte, cela me gêne et je me laisse glisser de mon siège vers le sol !
Un monsieur aux cheveux gris se présente : - Je ferais volontiers le voyage avec vous ! nous dit-il. Papa le fait monter dans la voiture. Une jeune femme arrive encombrée d’une chaise recouverte d’un plastic transparent…
 - Vous allez à Conflans ? Je suis partante !
Maman sort de la voiture, ouvre le coffre pour y déposer la chaise.
– Heureusement nous avons une grande voiture ! Cela ne pose aucun problème !
- Figurez-vous que j’ai trimballé cette chaise d’un côté à l’autre de Paris ! J’ai bien trouvé une place dans un bus pour moi, mais pas pour ma chaise ! nous explique la dame en s’installant dans la voiture.

Nous avons tous éclaté de rire ! Même Plume a sorti son pouce de sa bouche pour rire avec nous ! Je doute qu’il ait compris pourquoi on riait mais c’était bien agréable !
- Allé ma Bulle, assieds -toi dans ton siège et attaches toi bien. D’ailleurs je ne pars que lorsque tout le monde a bien mis sa ceinture de sécurité ! décrète maman qui ne badine pas avec la sécurité !
Malgré tout je n’étais pas trop rassuré avec ses personnes dans notre voiture :
- Maman, ces gens ne sont pas de ma famille ! Maman on ne les connaît pas ! Maman, tu me dis toujours qu’il ne faut pas parler avec les gens que l’on ne connaît pas !
-    Tu as raison ma Bulle, mais ce sont des adultes, je ne suis pas seule, et c’est un jour de galère, alors on se rend service les uns les autres ! Et n’oublie pas que tu ne dois jamais monter dans la voiture de quelqu’un sans mon autorisation, ou celle de papa !

Sur ce nous sommes repartis par le chemin par lequel nous étions venu. Pas de problème pour nous, nous filions comme le vent !
Je pouvais voir de l’autre coté de la route les gens qui marchaient, les voitures qui bougeaient aussi lentement que des escargots…
Papa nous dit -On peut se faire une petite idée, enfin, une toute petite idée, de ce que devaient vivre les gens pendant la guerre lorsqu’ils devaient s’enfuir par la route ! Ce devait être une sacrée pagaille, et quel stress !
Oui, mais nous, heureusement, on est bien en sécurité dans notre voiture !

Nous voici enfin tous assit autour de la table pour manger le repas du soir.
Nous avons déposé le monsieur aux cheveux gris, près de chez lui. Il nous a poliment proposé de nous payer le trajet…

-    Oh non ! C’était avec plaisir, notre voiture est grande et c’est bien agréable de pouvoir rendre service ! c’est exclamée maman.

La dame avait repris sa chaise et était allée retrouver sa voiture sur le parking d’une autre gare.
- Un peu plus et nous étions les naufragés de la route ! déclara maman entre deux bouchées,
- Oui, mais moi j’ai bel et bien été l’un des nombreux naufragés des transports aujourd’hui ! rétorqua papa la bouche pleine.
Nous avions tous l’impression d’avoir traversé une tempête... mais nous étions arrivés à bon port !
Il n’y a que Plume qui ne semblait pas le moins du monde perturbé… il dormait déjà, son pouce égaré sur l’oreiller, son doudou contre sa joue…..
Quant à moi, j’étais bien contente, mais alors super contente  à l’idée de pouvoir me coucher dans mon lit à moi ce soir et de ne pas avoir à passer la nuit dans la voiture !

Nicole Snitselaar






Partager cet article

Repost 0

commentaires

Helene 27/10/2007 09:49

Quelle belle histoire et tellement bien racontée !!! ;o))

nicole 22/10/2007 20:24

Merci pour tes conseils...j'ai commencé à faire la plongée mais chaque quinzaine...donc je vais essayer de la soigner aussi bien que toi!!Moi c'est ma première!

:0091: Lili-Flore :0010: 22/10/2007 11:16

très originale de raconter cette histoire par la bouche d'un enfant, Bravo pour cette aide si précieuse les jours de galère des transports.Prends bien soin de ton orchidée qui symbolise très bien un anniversaire de mariage, elle est fragile et demande très peu de soin, jus te une baignade de 10 minutes toutes les semaines, et j'en ai un autre qui commence à refaire de boutons, bientot une nouvelle floraisonbonne journée bises

Elodie 20/10/2007 13:38

Je la connaissais...et c'est vraie qu'elle est super! Bisous ELo

Mamouzette 19/10/2007 07:41

Coucou Nicole,j'ai adoré ton histoire,elle est vraiment très belle, j'aime quand on sent la gentillesse des personages, toujours prêt à rendre service,bonne journée, bisous, Mamouzette

Nicole 19/10/2007 08:40

Merci Mamou...la gentillesse...je crois bien que c'est une de tes grandes qualitées (parmis tant d'autres!)